Le dimanche des mère – Graham Swift

J’ai passé un très bon moment avec ce livre.

J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, son flot de pensées qui ne s’interrompt pas, ses réflexions tellement justes et brutes. Son psychisme est superbement décrit, on la voit évoluer, se questionner, s’effondrer, tester ses limites. On la voit se dépatouiller pour ne pas rester domestique et ce, malgré une enfance qui la destinait à ce genre de métier au vu de l’époque.

On assiste aussi aux derniers jours d’une certaine aristocratie. Une aristocratie qui a perdu ses héritiers suite à la guerre. Des jeunes qui ne veulent plus suivre le destin familial, qui veulent s’échapper de leur condition.

J’ai aimé comment l’auteur arrive à créer une atmosphère très particulière, une espèce de moiteur qui dure juste le temps de quelques pages.

Petit bémol : quand je m’attache aussi vite à un personnage, j’aime en savoir plus, ce qui ne fut pas le cas ou alors de manière très succinte. 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s