Deux personnes seules au monde – Kim Young-Ha

Hyeonju, on dit que les vivants doivent vivre, n’est-ce pas ? Cette phrase-là, elle est impossible à renverser. Elle donne toujours que les vivants doivent vivre.

Le dernier Kim Young-ha tant attendu depuis Ma mémoire assassine.

C’est avec Deux personnes seules au monde que nous retrouvons l’univers si particulier de Kim Young-Ha. Il renoue avec le genre de la nouvelle et nous en offre trois au calibrage puissant et riches en émotions. La solitude est omniprésente, le drame et les affres de la vie aussi. Le talent de cet auteur réside dans sa manière d’aborder les angoisses, la perte d’un être cher avec une bonne dose d’humour noir et de burlesque.

Dans sa première nouvelle, Deux personnes seules au monde, l’auteur nous plonge au coeur d’une relation père-fille très fusionnelle au point d’en devenir toxique. Dans la deuxième nouvelle, Je ne suis pas un épi de maïs, l’auteur prend sa plume la plus mordante pour nous décrire le mal être d’un écrivain en panne d’inspiration. Enfin, dans la dernière nouvelle, Je cherche mon enfant, un couple dont l’enfant a été enlevé le voit réapparaître quelques années plus tard, il n’est plus l’enfant qu’ils avaient connu, ni celui qu’ils avaient imaginé et ils ne sont plus non plus les mêmes êtres humains qu’à cette époque.

Ce recueil est un livre dont la narration oscille entre le burlesque et la tragédie, où les émotions sont décuplées, où l’on lit des passages entiers avec l’irrépressible envie de les noter dans un carnet pour les relire à notre guise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s